La pompe a chaleur Air/eau

Jusqu’à 30% d’économies
Confort optimal en toute saison
Valorisation du bien
Des meilleures performances énergétiques

La pompe à chaleur (PAC) air-eau puise des calories dans l’air extérieur pour les injecter dans le circuit de chauffage de la maison.

La pompe à chaleur (PAC) air-eau est une machine thermique fonctionnant sur le même principe que le réfrigérateur :

Le réfrigérateur capte de la chaleur qu’il contient et la rejette dans la cuisine.

La pompe à chaleur (PAC) air-eau capte de la chaleur à l’extérieur de la maison pour la rejeter dans la maison. On peut ainsi chauffer la maison, même pendant l’hiver.

 

Ces deux appareils consomment de l’électricité pour faire circuler le fluide caloporteur: l’unité extérieure est installée dans un endroit bien aéré : la cour ou le jardin de la maison. Cette unité est en fait un évaporateur, qui utilise les calories de l’air pour évaporer à très basse pression le fluide frigorigène qui circule dans la pompe à chaleur.

L'unité intérieure diffuse les calories dans le circuit de chauffage

Les calories stockées dans le fluide frigorigène sont restituées à l’intérieur de la maison, dans l’unité intérieure, cette unité intérieure est en fait un condenseur dans lequel le liquide se condense pour restituer la chaleur et l’injecter dans le circuit de chauffage, par le biais de radiateurs ou d’un plancher chauffant.

L’unité intérieure est donc connectée au circuit de chauffage central (radiateurs ou plancher chauffant basse température).

La circulation du fluide consomme un peu d’électricité :

Pour faire circuler le fluide frigorigène dans le circuit, la pompe à chaleur (PAC) air-eau consomme de l’électricité, au niveau de l’élément appelé « compresseur ». Toutefois, grâce à l’apport gratuit de l’air extérieur, la quantité d’électricité consommée est nettement inférieure à la quantité de chaleur diffusée dans la maison.

On estime qu’en moyenne, une pompe à chaleur (PAC) air-eau consomme 1 kWh d’électricité pour un peu moins de 3 kWh de chaleur produits, c’est ce qu’on appelle le COP.

La performance de la pompe à chaleur (PAC) air-eau dépend de la température extérieure

La pompe à chaleur (PAC) air-eau peut fonctionner, même lorsque les températures extérieures sont faibles : -10° C, -15° C. Dans ces conditions toutefois, les performances sont moins bonnes. Il est possible de conserver la chaudière actuelle pour qu’elle prenne le relai de la pompe à chaleur lors des jours les plus froids de l’année.

Entretien de la pompe à chaleur air-eau :

Si votre appareil contient plus de 2 kilogrammes de fluide frigorigène, alors un entretien de la pompe à chaleur est obligatoire une fois par an.

Celui-ci doit être effectué par un installateur qualifié et peut être prévu dans un contrat d’entretien souscrit lors de l’installation, ce qui est vivement recommandé. De plus, un entretien minime et régulier, tel qu’un dépoussiérage de l’unité extérieure, est nécessaire. Cela permettra d’allonger la durée de vie de l’appareil.

Pour les ménages les plus modestes, qui répondent à certains critères, il existe depuis 2015 la possibilité de toucher des primes plus importantes pour lutter contre la précarité énergétique. Dans certains cas, le ménage qui réalise des travaux de rénovation énergétique peut les voir pris en charge en très grande partie par l’Etat.

N’hésitez pas à procéder aux simulations qui vous permettront de savoir si vous pouvez être concerné par ce dispositif.

Faites vous accompagner par un professionnel !